A la maison, on craque pour ce qui croque... cric crac croque !!

On aime les crudités et on les varie à souhait.

On est heureux aussi quand on cuisine ensemble, chacun ayant sa tache particulière, invente une nouvelle recette, ou a subitement une idée pour la suite du repas...

C'est ainsi que bien souvent le samedi, c'est atelier cuisine à la maison et c'est super !

Il nous faudrait par contre un espace trois fois plus grand...

J'avais un beau chou blanc, tout frais, attendant d'etre utilisé pour une potée, mais une autre idée a germé et on l'a attaqué pour réaliser un coleslaw.

KEZAKO ?

DSCF3818

Vous avez certainement déjà vu dans les magasins, au rayon frais, des petites barquettes de coleslaw, cotoyant les carottes rapées, le céleri rapé ou autre salade...

Avez-vous déjà gouté ?

Si oui, goutez le notre, il n'a rien à voir !

Si cette petite boite ne vous a pas appelé, c'est tant mieux ! Réalisez notre recette et vous ne pourrez plus regarder ces autres salades du magasin !

Rien de tel que les petits plats préparés à la maison avec des ingrédients frais et beaucoup d'amour !!

DSCF3813

Le Coleslaw est une recette qui remonte aux débuts de New York, vers 1650, lorsque la ville est sous domination hollandaise et se nomme encore Nouvelle Amsterdam. Les hollandais colonisent alors le sud de la presqu’île de Manhattan et utilisent les berges de l’Hudson pour produire les cultures maraichères nécessaires à leur propre consommation. Et ils produisent beaucoup de choux, légume facile à produire et très prolifique, dont la cuisine hollandaise fait grand usage. Ce sont eux qui inventent le Coleslaw, dont le nom provient de la contraction et anglicisation de mots hollandais : kool pour chou, et sla pour salade (ou laitue), ce qui donne koolsla, transformé phonétiquement en Coleslaw par les anglophones. - See more at: http://newyorkmania.fr/2012/02/recette-le-coleslaw-comme-a-new-york/#sthash.w7qBCxrC.dpuf
Le Coleslaw est une recette qui remonte aux débuts de New York, vers 1650, lorsque la ville est sous domination hollandaise et se nomme encore Nouvelle Amsterdam. Les hollandais colonisent alors le sud de la presqu’île de Manhattan et utilisent les berges de l’Hudson pour produire les cultures maraichères nécessaires à leur propre consommation. Et ils produisent beaucoup de choux, légume facile à produire et très prolifique, dont la cuisine hollandaise fait grand usage. Ce sont eux qui inventent le Coleslaw, dont le nom provient de la contraction et anglicisation de mots hollandais : kool pour chou, et sla pour salade (ou laitue), ce qui donne koolsla, transformé phonétiquement en Coleslaw par les anglophones - See more at: http://newyorkmania.fr/2012/02/recette-le-coleslaw-comme-a-new-york/#sthash.w7qBCxrC.dpuf

Pour la petite histoire...

Le Coleslaw est une recette qui remonte aux débuts de New York, vers 1650, lorsque la ville est sous domination hollandaise, et se nomme encore Nouvelle Amsterdam. Les hollandais colonisent le sud de la presqu'ile de Manhattan et utilisent les berges de l'Hudson pour produire les cultures maraichères nécessaires à leur consommation et à la vente. Ils produisent beaucoup de choux, car ce sont des légumes faciles à produire, très prolifiques, et dont la cuisine hollandaise a toujours fait bon usage. Ils ont donc inventé le Coleslaw, dont le nom vient de la contraction et anglicisation de mots hollandais, qui voulaient dire chou (kool) et salade (sla). Ces mots ont été ensuite transformé phonétiquement par les anglophones.

C'est une recette très facile, mais il ne faut pas se contenter malgré tout de raper les légumes et d'y adjoindre une quelconque mayonnaise...

Si vous voulez profiter de ses bienfaits (anti-oxydants champions avec le chou et la carotte crus), remontez les manches et réalisez une super sauce maison.

DSCF3810

Fouettez un jaune d'oeuf avec une grosse cuiller à café de moutarde (de qualité, c'est toujours mieux...) et un peu d'huile de colza. Emulsionnez bien le tout : au fouet électrique (si vous avez des biscottos dans les talons) ou à la main (si vous avez, comme moi, un apollon avec des biceps développés...).

Ajoutez tout en continuant de mélanger (utilisez votre 3° main, si nécessaire...) l'huile pour une quantité maximale de 70 grammes.

Continez avec 20 g de sucre (blond de canne, ou complet), 20 g de vinaigre.

La mayonnaise doit etre aérée et mousseuse. Salez et poivrez à votre convenance.

DSCF3819

Gardez votre mayonnaise au frais jusqu'au moment de servir.

Vous pouvez parsemer votre coleslaw avec des graines de sésame, de chia, du gomasio, des graines germées, etc... pour profiter toujours plus des bienfaits de la Nature.

Dégustez dans une ambiance sympa et régalez-vous !